08:15 – Affaire Maëlys : le suspect avait été pris en filature avant son interpellation

Nouvelle information troublante sur le suspect ce vendredi 22 septembre : d’après les informations de France Info, avant d’interpeller le suspect, les gendarmes en civil avaient suivi son véhicule et souhaitaient l’arrêter. Or, Nordahl L., qui avait repéré les agents des forces de l’ordre a tenté de les semer en voiture. La journaliste de France Info, Mathilde Lemaire, rappelle que “ce comportement d’évitement peut être lié à ses activités de vente de stupéfiants“.

Les gendarmes et les juges en charge de l’affaire Maëlys savent que Nordahl L. a ramené de la cocaïne au mariage, qu’il en a vendu et qu’il en a consommé. Le suspect explique par ailleurs trois déplacements au cours de la fête par ces activités de dealer. Déplacements qu’il avait dans un premier temps caché aux enquêteurs, avant que ceux-ci n’analysent son deuxième téléphone, qui a borné des antennes relais loin de la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin. 

09:07 – En prison, le suspect surveillé pour s’assurer qu’il n’a pas de tendance suicidaire

Nordahl L. est actuellement au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, placé en isolement, c’est-à-dire dans une cellule qui le maintient à l’écart des autres détenus. Une situation que l’homme de 34 ans, “supporterait plutôt bien”, indique encore ce vendredi 22 septembre France Info, qui précise qu’il “ne poserait pas de problème et apparaîtrait en bonne santé et serein“. Pour autant, les gardiens ont pour consigne de surveiller qu’il na pas l’intention de se suicider. Nordhal L., suspecté d’être à l’origine de la disparition de Maëlys, a été transféré au début du mois de septembre de la prison de Grenoble-Varces pour assurer sa sécurité, du fait de menaces de mort proférées à son encontre par ses ex-codétenus.

La suite des infos de l’affaire Maëlys page suivante==>