Comment est calculée la vitesse retenue ?

Par rapport aux radars fixes, les marges appliquées au matériel de mesure de la vitesse « en déplacement » sont doublées. Ainsi, lorsqu’une voiture est flashée à moins de 100km/h, il faut retrancher 10km/h pour obtenir la vitesse retenue. Cette dernière ne doit évidemment pas excéder la vitesse autorisée. A plus de 100 km/h, la marge est cette fois de 10%. Par exemple, sur une voie limitée à 110 km/h, si le véhicule est contrôlé à 114 km/h, la vitesse retenue sera alors de 103km/h et le conducteur ne sera donc pas verbalisé.

radar

Quelle est la société privée qui va opérer en Normandie ?

Le marché normand a été attribué à la société Mobiom, sélectionnée parmi 21 offres. Il s’agit d’une filiale de l’entreprise Challancin structurée jusque-là autour de 3 activités : la propreté, la sécurité et les services à la personne. La maison-mère prévoit, pour 2018, sur un chiffre d’affaires de 235 millions d’euros (contre 182 millions d’euros en 2017).

voiture radar

Les sociétés sont-elles payées à la contravention ?

Non. Le conducteur, qui est seul dans le véhicule, ignore d’ailleurs s’il a flashé un contrevenant. C’est le cas de toutes les personnes employées par le prestataire. En revanche, celui-ci est rémunéré en fonction du nombre de kms parcourus et qui lui a été fixé avec l’Etat. « S’il en effectue moins, sa rémunération sera diminuée d’autant, s’il en effectue plus, non seulement il ne verra pas sa rémunération augmenter mais il devra payer une lourde pénalité », prévient la Sécurité Routière dans un communiqué.
Le nombre de PV va-t-il exploser ?

blob:https://www.tf1.fr/18888c50-e4a2-4641-b6f4-9f61b23df965

C’est (fort) probable. L’’idée est « d’augmenter la capacité de flasher », explique Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière. En France depuis mars 2013, 383 voitures-radars sont en circulation à titre expérimental.

radar

Elles sont conduites actuellement par des policiers ou des gendarmes pendant une heure et demie. L’objectif assigné aux sociétés privées consiste à rouler 8 heures par jour, tous les jours, y compris les jours fériés et la nuit.